Le canot de sauvetage no 13

National Maritime Museum Cornwall

À Falmouth, pour son exposition Titanic Stories qui ouvrir le 8 mars prochain, le National Maritime Museum de Cornouailles construit une réplique du canot de sauvetage no 13 du Titanic, un chantier mené en public par le charpentier de marine Andrew Nancarrow assisté de l’équipe du musée et de bénévoles. « Pourquoi s’intéresser au plus grand navire d’il y a un siècle alors que notre structure est réputée pour sa collection de petits bateaux ? » Richard Doughty, le directeur du musée, s’explique : « Tout ce que nous savons – ou croyons savoir – de ce naufrage nous est parvenu grâce aux sept cent six rescapés embarqués dans ces petites embarcations à clins. » Le Titanic était doté de quarante canots de sauvetage de 10 mètres similaires à celui qui est actuellement en construction. Mais, pourquoi avoir choisi le no 13 ? « C’est un de ceux dont on sait ce qui s’est passé à bord, grâce au témoignage de Lawrence Beesley, un maître d’école anglais. Cela dit, le 13 est aussi l’occasion de revenir sur certains mythes… “Les femmes et les enfants d’abord” ? Sur les cinquante-cinq embarqués du no 13, vingt-quatre faisaient partie de l’équipage et vingt et un étaient des troisièmes classes. Surtout, il y avait à bord trente-cinq hommes et seulement six enfants… »
Les photos de la construction sont à suivre ici :
https://www.facebook.com/theNMMC/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°327 Réservé aux abonnés

Nous, boat people

Par Laurent Charpentier - À partir de 1975, des centaines de milliers de vietnamiens tentent d’échapper à la dictature, à... Lire la suite