L’Askøy de Brel fin prêt

c. VZW Save Askoy II

En 2003, Piet et Staff Wittevrongel et Jean-Paul Mathelot récupéraient sur la plage de Baylys, en Nouvelle-Zélande, l’épave d’Askøy II, le ketch avec lequel Jacques Brel s’était rendu aux Marquises pour «s’éloigner du show-bizz» (CM 157). Vingt ans plus tard, leur association Save Askøy II verra bientôt son rêve se concrétiser avec le lancement du voilier entièrement restauré à Rupelmonde, en Belgique. Bientôt ils pourront tirer les premiers bords, avant de rejoindre… les Marquises, et peut-être poursuivre l’exploration des îles du Pacifique

Lire aussi
Sous le signe d’Askoy : les destins croisés d’Hugo van Kuyck et de Jacques Brel, article publié dans le Chasse-Marée n°157 en janvier 2003.

Par Xavier Mével – Le plus bel exploit du yawl «Aske H » est sans doute d’avoir suscité l’ improbable rencontre entre ces deux Belges d’ exception que furent Hugo Van Kuyck et Jacques Brel. Sans le charme de ce yacht, l’urbaniste international, héros de la Seconde Guerre mondiale et insatiable bourlingueur du « plat pays » n’aurait jamais croisé le sillage scintillant de l’artiste. Le premier, fatigué par les ans, renonce à naviguer; le second, lassé du music-hall, espère soigner en mer sa phobie de l’immobilisme. Mais le tour du monde entrepris prend vite des allures de croisière infernale, avant de s’ interrompre aux Marquises.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée