La Mouette et la Rieuse

© Chantier Brava

Le joli sloup à corne de 4,92 m La Mouette (CM 137), dessiné et construit en 1953 par Eugène Tertu au Fret, en rade de Brest, a été repris en main par le chantier Pleine Mer, de Douarnenez, et remis à l’eau le 3 juillet dernier.

C’est un bateau emblématique pour les Douarnenistes qui l’ont vu naviguer dans la baie avec son patron, Albert Rivoal, pendant plus de quarante ans ; il sortait le plus souvent seul, avec parfois une ligne à la traîne, mais toujours à la voile (rouge, bien sûr, sur une coque blanche). Son canot à l’allure boultous (un peu ventru), mais rapide et très marin, avait déjà subi une grosse restauration en 1995, avant d’être donné par Albert au Port-Musée de Douarnenez.

Danièle, la fille d’Albert, et son gendre l’ont repris et confié à Christoph Eberhardt, de Pleine Mer, qui a travaillé dessus pendant cinq mois. Le charpentier, qui a bien connu Albert Rivoal, explique qu’il a « tout refait sauf la quinzaine de membrures déjà changées il y a quinze ans. Le tableau, la quille, l’étrave, l’étambot et le pont, en bois massif, sont neufs. Ce canot devrait maintenant tenir très longtemps… »

Un bonheur ne venant jamais seul, La Mouette peut désormais naviguer de conserve avec l’une de ses répliques, également lancée cet été, juste avant Temps fête. Elle a été construite par un ancien des Ateliers de l’Enfer, Pierre Cizeau (CM 295), et baptisée La Rieuse (ci-dessus). Toutes voiles déployées, ces oiseaux marins sont du plus bel effet dans la baie de Douarnenez…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée