La Mouette et la Rieuse

© Chantier Brava

Le joli sloup à corne de 4,92 m La Mouette (CM 137), dessiné et construit en 1953 par Eugène Tertu au Fret, en rade de Brest, a été repris en main par le chantier Pleine Mer, de Douarnenez, et remis à l’eau le 3 juillet dernier.

C’est un bateau emblématique pour les Douarnenistes qui l’ont vu naviguer dans la baie avec son patron, Albert Rivoal, pendant plus de quarante ans ; il sortait le plus souvent seul, avec parfois une ligne à la traîne, mais toujours à la voile (rouge, bien sûr, sur une coque blanche). Son canot à l’allure boultous (un peu ventru), mais rapide et très marin, avait déjà subi une grosse restauration en 1995, avant d’être donné par Albert au Port-Musée de Douarnenez.

Danièle, la fille d’Albert, et son gendre l’ont repris et confié à Christoph Eberhardt, de Pleine Mer, qui a travaillé dessus pendant cinq mois. Le charpentier, qui a bien connu Albert Rivoal, explique qu’il a « tout refait sauf la quinzaine de membrures déjà changées il y a quinze ans. Le tableau, la quille, l’étrave, l’étambot et le pont, en bois massif, sont neufs. Ce canot devrait maintenant tenir très longtemps… »

Un bonheur ne venant jamais seul, La Mouette peut désormais naviguer de conserve avec l’une de ses répliques, également lancée cet été, juste avant Temps fête. Elle a été construite par un ancien des Ateliers de l’Enfer, Pierre Cizeau (CM 295), et baptisée La Rieuse (ci-dessus). Toutes voiles déployées, ces oiseaux marins sont du plus bel effet dans la baie de Douarnenez…

Les derniers articles

Chasse-Marée