La coque de l’Alfred Merlin terminée

Alfred-Merlin
© iXBlue

La coque du futur navire du Département des recherches archéologiques et sous-marines a été présentée en juillet au chantier Ixblue de La Ciotat, qui lui avait déjà livré l’André Malraux (2012) et le Triton (2016). Long de 46 mètres sur 10 mètres de large, l’Alfred Merlin est destiné à l’Outre-mer et devrait être achevé au printemps 2021. Fabriqué en composite, il sera plus léger de 60 pour cent qu’une coque identique en acier, ce qui aura des effets positifs sur la consommation de carburant et réduira les émissions de co2. Sa signature acoustique étant moindre que celle d’un navire en acier, il sera plus discret pour les mammifères marins et perturbera moins l’électronique de pointe embarquée.

Ce bâtiment, qui porte le nom d’un des pionniers de l’archéologie sous-marine, sera équipé d’un robot, Arthur, capable d’évoluer à 2 500 mètres de profondeur et de prélever des artefacts pesant jusqu’à 20 kilogrammes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée