La barque Jacky-Mireille naviguera cet été

barque Jacky-Mireille, Aventure pluriel
© Emmanuelle Pouquet

La première phase des travaux de restauration du Jacky-Mireille, une barque marseillaise de 8,72 m de long (2,65 m de large) sortie en 1954 du chantier Gay-Ruoppolo (Vallon des Auffes) s’est achevée début mars. En 2005, le pêcheur marseillais Pierrot Vottero vendait son bateau… qu’il récupérait quatre ans plus tard alors qu’il allait être « tronçonné ». Pierrot le cédait alors à l’association cagnoise Aventure Pluriel afin qu’il puisse être restauré avec le soutien de la Fondation du patrimoine, laquelle a lancé un appel aux dons qui a permis de réunir 25 000 euros, sur un budget global de 45 000 euros.

Les travaux de charpenterie ont constitué la première phase des travaux, réalisés au chantier de la Campanette, à Cagnes. Romain Thareau, charpentier d’Aventure Pluriel, a refait l’intégralité du pont y compris le barrotage, ainsi que l’étrave et plusieurs varangues. Une partie de la quille, attaquée par les tarets, a été restaurée comme plusieurs virures. Puis le bordé a été vissé de neuf. La deuxième phase du chantier de restauration a été confiée à un centre de formation aux métiers de la mer de Villefranche, l’Institut nautique de Bretagne-Côte d’Azur. Là, il s’est agi de travailler sur l’intérieur du Jacky-Mireille, de faire les peintures et de passer en motorisation électrique. La troisième et dernière étape portera sur la sellerie et le confort à bord. « Toutes les sections de l’Institut sont intervenues sur ce chantier, du CAP au Bac+2, indiquait Emmanuel Dhoste, son directeur. Cela a constitué une vraie sensibilisation au patrimoine maritime, complétée par de belles rencontres avec des passionnés. »
La mise à l’eau est prévue en juin.
Emmanuelle Pouque

Les derniers articles

Chasse-Marée