Jusqu’à Compostelle en curragh

© Philippe Urvois

En 2014, nous avions rencontré quatre Irlandais qui ramaient de Dublin à Saint-Jacques-de-Compostelle à bord d’un curragh de 7,50 mètres, le Naomh Gobnait (CM 261). Danny Sheehy, poète, Brendan Moriarty, maçon, Brendan  Begley, musicien, et Liam Holden, peintre, avaient longé la côte Est de l’Irlande, traversé le canal Saint-Georges pour arriver au pays de Galles avant de toucher Penzance et traverser la Manche, rallier l’Aber-Wrac’h, Camaret puis Douarnenez. « Beaucoup de gens disent que l’on est un peu fou d’entreprendre ce genre de voyage, expliquait Danny Sheehy, mais nous avons besoin de ce type d’aventure… si nous étions tout le temps raisonnables, on ne tenterait pas grand-chose. »

Ce voyage s’est étalé sur les trois étés 2014, 2015 et 2016, avec deux hivernages à Douarnenez et Pasaia. Le curragh avait été construit par deux des participants dans le comté de Kerry. Il portait une petite voile cachou à l’avant, quatre paires d’avirons, du matériel de camping – pas d’équipements électroniques de navigation, mais une guitare, un accordéon diatonique, un bodhrán (tambour), qui ont permis d’établir le contact avec les habitants des régions traversées… Les escales rythment l’avancée des compagnons à coups de fêtes, barbecues, interviews avec les journalistes incrédules des journaux et des radios locales, soirées musicales où chacun arrive avec son instrument et dont témoigne le superbe morceau Leave a light de Glen Hansard – qui rejoint l’équipage à partir de 2016. Arrivés à La Corogne, les Irlandais chargent le curragh sur le toit d’une voiture. Il sera exposé sur le parvis de la cathédrale Saint-Jacques de Compostelle, lors d’une messe où nos navigateurs seront honorés.

Un film de Dónal Ó Céilleachair, à paraître en dvd, retrace cette épopée. Il est dédié à la mémoire de Danny Sheehy, initiateur de l’aventure. En mai 2017, les quatre rameurs avaient retrouvé leur fidèle curragh pour poursuivre le long des côtes du Portugal, voire jusqu’au Maroc, mais le 9 juin, le bateau a été chaviré par une vague à l’embouchure d’une rivière du Nord Portugal : un accident dramatique où Danny a péri noyé.  Michel Defaux

The Camino Voyage, un film de D. Ó Céilleachair, 95 mn, en anglais. <anupictures.com>.

À noter aussi, l’exposition O Camiño do Mar, au Museo do mar de Galice, à Vigo, jusqu’au 31 octobre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée