Grands projets à Socoa

© Association Trois-mâts basque

L’association Trois-Mâts basque, créée à Ciboure en 2018, affiche de fortes ambitions pour faire partager au plus grand nombre la culture maritime de son pays. Les projets auxquels elle s’est récemment attelée, grâce au soutien d’un groupe de mécènes, ne manquent pas de panache.

Elle a ainsi commencé la construction d’Alba, sur les plans d’une chaloupe à vapeur, construite en 1907 au chantier de Pierre Letamendia, qui pêchait la sardine et l’anchois au printemps et faisait découvrir, l’été, les joies de la navigation dans la baie aux estivants. L’association a confié ce travail au chantier naval Marin de Ciboure, qui devrait livrer le bateau de 14 mètres d’ici deux ans. Après les tracés, les gabarits des dix-sept couples ployés en acacia sont actuellement en cours de finition. Le reste de la charpente sera en chêne et le bordé en mélèze. La future Alba sera équipée d’un moteur diesel pour répondre aux normes actuelles du transport de passagers, car elle amènera les visiteurs de Saint-Jean-de-Luz au port de Socoa pour découvrir le futur chantier du Biscaye.

Ce trois-mâts-goélette de 40 mètres hors tout sera la réplique d’un bateau construit en 1878 à Bilbao, puis armé à Bayonne, qui a travaillé au transport de marchandises – morue et sucre, notamment –, entre le golfe de Gascogne, les Antilles, la mer du Nord… Le trois-mâts a disparu à Saint-Pierre en Martinique, lors de l’éruption de la montagne Pelée en 1902. Son épave, retrouvée dans les années 1970, repose par 40 mètres de profondeur, et c’est l’une des mieux conservées de la baie.

Le chantier de Biscaye sera ouvert au public. Il est prévu pour durer huit ans. Le trois-mâts devrait ensuite devenir l’un des ambassadeurs du Pays Basque maritime. Il pourra emmener une quarantaine de passagers à la journée, ou une dizaine de membres d’équipage pour des stages plus longs ou en croisière.

Ce projet est couplé avec l’ouverture d’un musée maritime, également sur le port de Socoa, qui devrait s’installer dans un ancien couvent, qui hébergea jusqu’à récemment les services de la direction de l’Équipement. Ce très beau bâtiment appartient au département ; après une profonde restauration, il pourra recevoir des collections apportées par des associations et des particuliers, mais aussi accueillir des animations originales, destinées à intéresser les plus jeunes au patrimoine. •

Les derniers articles

Chasse-Marée