Franca, une yole sicilienne centenaire

À la fin du XIXe siècle, à Palerme (Sicile), ville alors fréquentée par toute l’aristocratie européenne, ainsi que les artistes, les Florio dominent la vie économique grâce au commerce du Marsala, à un armement de bateaux de charge et à la madrague de Favignana. 

En 1893, Ignazio Florio commande pour sa femme, Donna Franca Jacona della Motta dei Baroni di San Giuliano – considérée comme « l’étoile de l’Italie » par le kaiser Guillaume II et surnommée « l’Unique » par Gabriele D’Annunzio –, une lancia en bois de 7,65 m de long, qui va porter son nom. Grâce à ce bateau, réalisé par les charpentiers de Trapani, à qui l’on a demandé des lignes plus élégantes que celles des canots de sauvetage embarqués à bord d’Aegusa, l’un des six yachts des Florio, Donna Franca va pouvoir se promener dans les eaux de Favignana. Depuis, la lancia a été abandonnée à plusieurs reprises, mais l’association Vela Latina Trapani a récemment obtenu qu’elle soit restaurée dans le respect de son neuvage. Donna Costanza Afan de Rivera, une descendante de Donna Franca, a permis à l’association de gérer le bateau pendant quatre ans. Le Studio Faggioni s’est vu confier le projet qui a mené Franca à l’Antico Cantiere del Legno Aprea de Sorrente, où la restauration devrait débuter au mois de septembre.  Roberta Roccati

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite