Face au vent détruit

© Ouest-France

Le 26 juin dernier, Face au vent a été détruit dans le port de Paimpol, au pied de la cale des Glénans, où il gisait depuis la rupture d’une béquille deux mois plus tôt. Ce thonier était le dernier malamok douarneniste ; la pelleteuse en a eu raison avant que n’aboutissent les démarches de classement engagées pour le sauver par l’association Fée de l’Aulne auprès de la direction régionale des Affaires culturelles.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite