Eletta, une yole 1796 en Calabre

Lancée à Gênes en 2003, Creusa de mâ, est longtemps restée la seule yole 1796 d’Italie. Elle représentera d’ailleurs la ville lors de l’Atlantic Challenge, dont la prochaine édition est prévue en juillet 2022 à Saint-Pétersbourg.

Depuis plus de deux ans, cependant, Ferruccio Nicotra, avocat de profession, construisait une autre yole pour l’association Aura Loci, basée à Palmi, en Calabre, près du port de commerce de Gioia Tauro. Malgré quelque retard, dû à la pandémie, Eletta a été mise à l’eau l’été dernier sur la plage de Tonnara.

Ferruccio Nicotra a récupéré des plans au Canada et s’est lancé, seul, dans la réalisation de ce projet. La quille, l’étrave, l’étambot, les couples et le gouvernail sont en châtaigner, tandis que le bordé est en okoumé, sauf les virures des hauts, faites en olivier. C’est également dans cette dernière essence que les bancs et les fargues ont été façonnés. Pour les espars, il a utilisé du douglas. La confection des voiles a été confiée à un professionnel.

Grâce à Eletta, les adeptes de la yole 1796 du Sud de l’Italie espèrent pouvoir relancer la pratique de ce bateau, et pourquoi pas organiser des régates avec les autres yoles 1796 de Méditerranée, celle de Gênes, bien sûr, mais aussi Lassa Anà, à Villefranche-sur-Mer, ou Massalia, à Marseille. Giovanni Panella

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée