Du bois neuf pour le Lechalas

© coll. ABPN

Fin 2015, une expertise de Jacques Pichavant pour le compte de la Direction régionale des affaires culturelles des Pays de la Loire révélait que la presque totalité des parties arrières en bois du Lechalas étaient à refaire, soit le cabinet de toilettes, le salon, le pont-dunette, la lisse de pavois et la défense de coque. Fort de ce constat, et après avoir réuni le financement nécessaire – 200 000 euros, assurés à 85 pour cent par les institutions publiques, le reste étant à la charge de l’association qui a fait appel à des donateurs –, le Lechalas a rejoint le chantier Fouchard, à Couëron, en 2017. Ce dernier s’est occupé du travail du bois, et trois tôles de coque, sous le moteur, ont été remplacées par le chantier de L’Esclain (Nantes) tandis que le sellier Loïc Fraud (Saint-Père-en-Retz) a réalisé le taud de protection du bateau. Les bénévoles de l’association des bateaux du port de Nantes, propriétaire de cette vedette des Ponts et chaussées construite en 1913 aux Chantiers Blasse à Chantenay, ont quant à eux assuré 1 000 heures de travail, pour le suivi du projet, mais également le piquage de la rouille, la peinture, les vernis, la réfection de l’électricité et de la plomberie… Le Lechalas a regagné Nantes le 13 août dernier. •

Les derniers articles

Chasse-Marée