Deux flobarts neufs en chantier

flobart
© Thomas Liénard

L’Atelier du Flobart, créé en 2019 par Thomas Liénard (cm 305), basé à Audreselles, dans le Pas-de-Calais, tourne à plein régime : l’association La Route du Poisson, organisatrice de l’événement du même nom, prévu du 20 au 26 septembre 2021, a commandé deux flobarts au charpentier de 23 ans.

La construction du premier est déjà bien entamée : « Je viens de finir de poser le bordé à clins en mélèze, avec des bordages de 12 millimètres d’épaisseur, précise Thomas Liénard. La prochaine étape est la mise en place de la membrure ployée. Pour les plans de ce flobart, je me suis inspiré du mien, lui-même basé sur les formes de l’Arche, dernier flobart à voile construit en 1951 par Pierre Libert. » Ce flobart, long de 4 mètres pour 2 mètres de large, ne naviguera pas – il n’aura qu’un mât et pas de voile –, mais servira à l’épreuve de traction du flobart, sur 200 mètres, par des chevaux de trait boulonnais, qui aura lieu sur la plage de Boulogne-sur-Mer le 24 septembre prochain. Il sera lancé à la fin avril, et Thomas Liénard enchaînera aussitôt avec la construction de la seconde unité prévue pour la Route du Poisson, destinée, elle, à la navigation. « Il fera notamment quelques bords sur la Seine, à Paris, le 26 septembre », annonce Thibaut Matthieu, président de La Route du Poisson.

Les organisateurs souhaitent recréer cet événement qui se tint de 1991 à 2012, en souvenir des mareyeurs qui menaient de Boulogne à Paris des voitures tractées par des chevaux et chargées de poissons. Parmi les épreuves prévues, le relais de Boulogne à Paris se courra à cheval en 24 heures avec vingt villes étapes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée