Carina, des oignons à La Soupe

© Projet Carina

C’est l’histoire d’un rêve d’enfant devenu bateau, d’un cadeau inimaginable et de quatre amis en quête de vent et de musique… En 2000, le jeune Américain Jim Donovan, 17 ans, met en chantier un voilier aux allures de petit pilote de Bristol, aux lignes calquées sur celles de Seraffyn, aux fameux navigateurs Lin et Larry Pardey. Carina met les voiles quelque cinq ans plus tard. À Tahiti, Jim tombe amoureux et pose son sac à terre.
Il vend Carina à Saulius, un Lituanien en mal d’aventure. Après huit années de navigation, ce dernier aspire à s’installer dans les forêts de son pays natal. Aux Antilles, il rencontre Souryann, un jeune Français qui voyage en bateau-stop et à qui il va offrir le bateau. Ensemble ils feront route des Açores à la Lituanie, où ils construisent à Saulius une maison en paille.
Au terme d’un convoyage mouvementé, Carina est hébergée à l’Aber Wrac’h par l’association Jeudi-Dimanche, pour trois mois de grand carénage et de chantier. Le bateau, en bon état, est équipé d’un hors-bord et d’électricité. Souryann, Manon, Ivan et Charlotte repartent à bord de cette « passerelle flottante utopiste ». Après avoir joué les onion Johnies Outre-Manche, cet équipage de musiciens, comédiens, et chanteurs a composé un spectacle intitulé La Soupe, et se propose de l’emmener vers les côtes d’Afrique et au-delà… <projetcarina.wordpress.com> •

Les derniers articles

Chasse-Marée