Archipop, la mémoire en images

© Pierre Louf

Depuis sa création en 2003,Archipop – entrepôt et manufacture d’archives – propose un nouveau regard sur la région Hauts-de-France en recueillant des films amateurs qui traitent de la vie familiale, du travail, des vacances, des voyages, des rites et fêtes populaires, etc. La collection réunie au fil des ans compte aujourd’hui 1 300 heures de films. Il s’agit surtout de films pellicule (8 mm, Super 8, 9,5 mm, 16 mm), mais aussi de vidéos sur des supports magnétiques (VHS, Hi8, MiniDV…). Et, chaque mois, ce fonds s’enrichit d’une cinquantaine d’heures d’archives.

De nombreux documents illustrent la vie maritime sur la côte Picarde et la côte d’Opale. Pierre Louf a ainsi réalisé quatre films de 16 mm sur l’activité du port de Boulogne-sur-Mer dans les années 1950. « Pompon rouge et harengs saurs » (10 mn) présente le travail des ouvrières à la pêcherie Delpierre ; « Boulogne belle… Boulogne industrieuse » (26 mn) dévoile la ville sous différents aspects, dont la pêche ; dans « Taldir » (22 mn), le cinéaste a embarqué sur un chalutier et montre une pêche miraculeuse, mais aussi, avec beaucoup d’empathie, les visages des marins, leurs gestes laborieux… et l’affection qu’ils portent au petit chien du bord ; enfin, un dernier film (26 mn) documente la pêche du hareng à bord du même Taldir et du Richelieu. Ces films s’accompagnent de commentaires dans le style des actualités de l’époque. L’association est toujours à la recherche de films amateurs sur le patrimoine maritime.

Tous les dépôts reçus à Archipop émanent de particuliers ou d’associations, de collectivités, de syndicats, de comités d’entreprise… Les films sont numérisés, puis conservés dans des salles sécurisées, à température et hygrométrie constantes, avant d’être indexés et commentés par un réseau d’universitaires, historiens, scientifiques, professionnels, membres d’associations d’histoire locale…

Ce fonds est valorisé par le biais d’une plateforme ressource sur le Web, d’ateliers pour les scolaires, le jeune public, les adultes,  les seniors, des documentaires et une série d’émissions pour la Web TV régionale, des outils pédagogiques, etc.

Grâce à cette collecte originale et au travail qui est mené autour, Archipop offre un point de vue unique sur bien des aspects de la vie dans les Hauts-de-France : elle constitue de fait une référence pour la mémoire collective du XXe siècle, saisie à la hauteur des hommes et des femmes qui font l’histoire au quotidien. Un exemple à suivre.

<www.archipop.org>

Les derniers articles

Chasse-Marée