Aide à la déconstruction des bateaux

© Aper 

Tous les bateaux de plaisance mesurant entre 2,50 mètres et 24 mètres et immatriculés en France sont désormais soumis à une obligation de déconstruction (désimmatriculation, démantèlement, déconstruction, traitement et valorisation des déchets). Dix-huit sites sont d’ores et déjà en service pour les accueillir et procéder aux travaux et cette liste devrait s’enrichir d’une vingtaine d’autres entreprises d’ici la fin 2019. Cette mesure est le résultat d’une démarche longue de dix ans qui a commencé avec la création en 2009 de l’Association pour la plaisance éco-responsable (Aper) par la Fédération des industries nautiques (Fin). L’Aper a été agréée en mars cette année par le ministère de la Transition écologique et solidaire comme éco-organisme de la filière des déchets issus de bateaux de plaisance hors d’usage (BPHU) – qui concerne aussi les Jet Ski. Grâce à cet agrément, les propriétaires de bateaux qui souhaitent déconstruire leur ancienne unité n’ont plus à payer pour le faire ; seuls la manutention et le transport pour l’amener sur l’un des chantiers restent à leur charge.

<www.recyclermonbateau.fr>

Les derniers articles

Chasse-Marée