Vous bénéficierez de 5% de remise en vous abonnant à la revue.

Histoire universelle de la navigation, tome 2

105748

François Bellec

Fruit de 30 ans de recherche, c'est le récit des 30 siècles qu'il a fallu à l'humanité pour comprendre la Terre, les océans et pour maîtriser ses itinéraires. Extrêmement documentée, rédigée dans un style précis et élégant, cette synthèse magistrale qui parcourt toutes les civilisations est enrichie d'illustrations choisies avec soin. 

En savoir plus

Un magnifique ouvrage qui se doit d'entrer dans la bibliothèque de tout honnête homme ! 

Prenant le relais des conquérants portugais, les nations du nord de l'Europe s'engouffrèrent à leur tour sur la route des Indes pour y bâtir grâce à leurs puissantes compagnies, les bases du capitalisme moderne. D'autres arpenteurs sillonnaient des océans de plus en plus lointains et gagnaient parfois la gloire en laissant leur nom à une terre, un détroit, une péninsule.

Dans leur sillage se profilaient déjà les navigateurs scientifiques du XVIIIème siècle. Certains, comme Bougainville, crurent trouver à l'autre bout du monde le paradis sur Terre. Cool, Lapérouse et tant d'autres y connurent leur enfer, entrant à jamais dans les encyclopédies au siècle même qui les inventa. La plupart contribuèrent avec modestie à l'inventaire des peuples, des sciences naturelles et de la géographie.

Dans les ateliers des villes européennes, stimulés par le Longitude Act de 1714, des chasseurs de prime tentaient de vaincre l'insupportable problème de longitude. Hommage aux calculs des savant astronomes, aux savoir-faire des mécaniciens et instrumentistes, aux horlogers, enfin, qui, tentant de domestiquer le temps, inventèrent le chronomètre... et la longitude fut ! 

Anglais et Français, si souvent ennemis sur les mers, s'associèrent dans ces nouvelles sciences. Les navigateurs peaufinèrent l'image du monde avec la complicité des hydrographes et des cartographes, puis des météorologistes et océanographes, les découvertes majeures du XIXè siècle - électricité, radiotélégraphie - amenèrent des inventions qui rendirent chaque jour plus sûr le métier de marin jusqu'à l'avènement de l'informatique et des satellites.

Ce second tome de l'Histoire universelle de la navigation clôt deux millénaires de courage, d'utopie, d'obstination et d'intelligence. C'est à la fois le souffle d'une épopée humaine et la rigueur d'une aventure scientifique qui sont ici contés avec brio et portés par une remarquable iconographie, déjà garants du succès du premier tome de cette somme magistrale.

Le parcours de François Bellec est atypique. Contre-amiral, il est aussi Peintre officiel de la Marine, sociétaire et président d'honneur de la Société nationale des beaux-arts. Il a dirigé le Musée national de la Marine de 1980 à 1997. Il est membre et ancien président de l'Académie de marine, membre de l'Académie des sciences d'outre-mer, de l'Académie de marine portugaise, et vice-président de la Société de géographie. Consultant pour l'histoire et expert de la Commission nationale des monuments historiques pour le patrimoine maritime, il a reçu en 2013 le grand prix des Sciences de la merAlbert 1er de Monaco, et l'année dernière la médaille navale Vasco de Gama pour services rendus à l'histoire navale du Portugal. Il a collaboré à une trentaine d'ouvrages et d'encyclopédies, et il a publié une vingtaine de livres sur l'histoire des hommes et de la mer, dont trois romans. Il appartient au groupe des Écrivains de Marine fondé par Jean-François Deniau.

Un très beau livre relié de 500 pages, 400 illustrations.

Histoire universelle de la navigation, tome 2

69,00 €

20 Produits

Besoin d'aide ? Contactez-nous au 02 98 92 66 33