Poulpes, le retour providentiel ?

Revue N°327

Poulpe, caseyeur-ligneur, Guilvinec
Depuis 2021, le poulpe, capturé au casier ou, accessoirement, à la nasse, est devenu une prise importante pour Cédric Groigno, le patron du petit caseyeur-ligneur Chevalier, du Guilvinec. © Lionel Flageul
Par Guillaume Letailleur et Fabien Clouette - Depuis près d’un an, le poulpe commun abonde sur les côtes de Bretagne Sud, qu’il avait désertées depuis les années 1960. Si les coquilles Saint-Jacques ou les ormeaux en pâtissent, pour les pêcheurs qui s’y sont convertis, l’effet d’aubaine est indéniable, car la demande internationale fait monter les cours. Les auteurs, marin pêcheur et anthropologue, sont allés à leur rencontre pour évoquer cette « invasion » de poulpes qui n’est pas une première sur nos côtes. Ces épisodes de prolifération en disent au moins aussi long sur les céphalopodes que sur les bipèdes qui les traquent.

Vous êtes abonné(e) ?

Nous vous en remercions et vous invitons à vous connecter pour lire nos articles et accéder à vos avantages.

Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?

Soutenez le journalisme au long cours et choisissez votre formule d'abonnement.

S'abonner

Abonnez-vous
Abonnement 1 an

6 numéros

à partir de 69,90 €

S'abonner
Abonnement 2 ans

12 numéros

à partir de 129,90 €

S'abonner
Abonnement Numérique

6 numéros

49,90 €

S'abonner

Abonnez-vous et obtenez dès maintenant -5% sur la boutique en ligne, des cadeaux et bien plus encore !

Les derniers articles

Chasse-Marée