Portfolio : Welcome on board

Revue N°261

Par Patrice Terraz/Signatures - Le sort de marins abandonnés au fin fond des ports sur des bateaux-poubelles par des armateurs peu scrupuleux défraie périodiquement la chronique. Selon la Fédération internationale des travailleurs du transport (itf) qui tente de leur venir en aide, ces cas se multiplient. Près des deux tiers des navires de commerce naviguent aujourd’hui sous pavillon de complaisance, ce qui permet aux armateurs de contourner le droit social ou fiscal de leur pays. Et pour diluer encore leur responsabilité, ils confient désormais le recrutement des marins à d’obscures sociétés intermédiaires. « Recourir à ces pavillons est un état d’esprit, celui de la triche érigée en système, résume Patrice Terraz. Le transport maritime international est un chaos social ; l’expression d’une opacité organisée, rendue plus vive encore par les dérives de la mondialisation. » Le reportage que ce Marseillais a réalisé sur le sujet entre 2001 et 2012 dans les ports de Marseille, Sète, Dakar, Istanbul et Algésiras, a donné lieu à une série d’expositions internationales et à un livre (éd. Images en Manœuvres), ironiquement intitulés Welcome on board.

  [gallery link="file" columns="1" size="full" ids="5735,5734,5733"]

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée