Par Francis Demange/Zeppelin - Les Cambodgiens appellent cela « le retournement des eaux ». Chaque année, quand vient la mousson, le Mékong en crue inverse le cours du Tonlé Sap, son affluent. Au lieu de s’écouler vers l’aval, les eaux boueuses refluent alors jusqu’à un immense déversoir naturel. Celui-ci, également baptisé Tonlé Sap, forme le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est. Ce système hydrologique unique, classé réserve de biosphère par l’unesco en 1997, permet à de nombreux Cambodgiens de vivre de la pêche à la saison des pluies – de juin à octobre – et de l’agriculture pendant le reste de l’année. Francis Demange, ancien reporter pour l’agence Gamma et aujourd’hui photographe indépendant, a suivi cette étonnante montée des eaux.