Portfolio : Tonlé Sap le lac habité

Revue N°258

Par Francis Demange/Zeppelin - Les Cambodgiens appellent cela « le retournement des eaux ». Chaque année, quand vient la mousson, le Mékong en crue inverse le cours du Tonlé Sap, son affluent. Au lieu de s’écouler vers l’aval, les eaux boueuses refluent alors jusqu’à un immense déversoir naturel. Celui-ci, également baptisé Tonlé Sap, forme le plus grand lac d’eau douce d’Asie du Sud-Est. Ce système hydrologique unique, classé réserve de biosphère par l’unesco en 1997, permet à de nombreux Cambodgiens de vivre de la pêche à la saison des pluies – de juin à octobre – et de l’agriculture pendant le reste de l’année. Francis Demange, ancien reporter pour l’agence Gamma et aujourd’hui photographe indépendant, a suivi cette étonnante montée des eaux.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°296 Réservé aux abonnés

Torre Del mar

Traduit de l’anglais par Jacques Papy  et illustré par Antoine Bugeon - La guerre d’Espagne passée, le village de Torre del... Lire la suite