Portfolio : rendez-vous à Panarivo

Revue N°242

Par Teddy Seguin - À Madagascar, pendant la saison des pluies, les villages de la côte Ouest sont coupés du reste de l’île, la plupart des pistes étant impraticables. Alors, seuls les boutres et les goélettes peuvent assurer leur ravitaillement. Naviguant au gré des vents, sans cartes ni instruments, ces caboteurs d’un autre temps embarquent aussi des passagers, tandis que leurs capitaines attendent leur rendez-vous avec la richesse (panarivo).

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée