Portfolio : l’Afrique vue d’en haut

Revue N°254

Par Marion Broquère et Simon Nancy – En suspendant leur appareil photographique à un cerf-volant, Marion Broquère et Simon Nancy nous offrent une nouvelle façon d’appréhender les paysages maritimes et de comprendre la nature et l’impact de l’activité humaine dans les zones côtières. Une œuvre utile car les clichés réalisés par ce procédé simple et peu coûteux constituent une source d’information précieuse pour les responsables des aires marines protégées d’Afrique de l’Ouest et pour les populations qui y vivent. Ce sont donc des “outils de gestion au service d’un territoire”. La diffusion de ces belles images permet également de faire connaître et reconnaître des sites fragiles, souvent soumis à de fortes pressions, et donc de mieux les protéger. Simon Nancy et Marion Broquère ont commencé à utiliser cette technique en 2008 en Mauritanie, où ils résident, et ont créé le collectif En Haut ! Un an plus tard. Ils ont ensuite étendu leur activité au Sénégal, à la Guinée-Conakry et à la Guiné-Bissau, en formant des acteurs locaux à cette technique de prise de vue. Ils sont depuis intervenus en Espagne et en France, notamment sur l’étang de Thau. Leurs travaux seront exposés du 21 au 27 octobre prochains au palais du Pharo, à Marseille, à l’occasion du Congrès International des Aires Marines Protégées.

L’article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d’une iconographie enrichie.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°317 Réservé aux abonnés

Invisible

Depuis une dizaine d’années, l’artiste Nicolas Floc’h travaille à la représentation des habitats et du milieu sous-marin, produisant une œuvre... Lire la suite