Portfolio : de Port-Blanc à Loguivy

Revue N°260

Par Raoul Piboubès - La pêche des crustacés au casier a été introduite au XVIIIe siècle en Bretagne et les pêcheurs du Trégor-Goëlo se taillent rapidement une solide réputation dans ce domaine. Travaillant au départ avec de petits lougres à proximité de leurs ports, ils augmentent progressivement leur rayon d’action et commencent, à partir de 1849, à pêcher dans les eaux de l’Iroise et autour de la chaussée de Sein. Ils descendront ensuite plus bas dans le golfe de Gascogne ou remonteront jusqu’aux Sorlingues pour traquer la langouste et le homard. Le port de Loguivy connaît son apogée au début du XXe siècle. Il compte alors une trentaine de bocqs, bateaux à vivier d’une quinzaine de mètres, et autant de petits sloups. Ces photographies ont été réalisées par Raoul Piboubès – alors chercheur à l’Institut scientifique et technique des pêches maritimes – près d’un demi-siècle plus tard, à une époque où le moteur commence à supplanter la voile.

L'article publié dans la revue Le Chasse-Marée bénéficie d'une iconographie enrichie.

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonnez à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée