Gréeur traditionnel

Revue N°

vue d'un pont bateau traditionnel
Fleur de Passion, le dernier gros chantier d'Yffig Pleybert. Construit à Brême e 1943, ce "kriegsfischkutter" était un pseudo-navire de pêche côtière à moteur utilisé en fait par la marine allemande à des fins belliqueuses. Cédé à la France au titre des dommages de guerre, il est intégré à la Flotte, puis vendu à Claude Millot, qui le transforme en ketch à corne et le baptise Fleur de Passion, en référence au truculent récit de Farley Mowat, Le Bateau qui ne voulait pas flotter. Racheté en 2001 par un groupe de Genevois, l'ancien KFK est désormais géré par l'association Pacifique, qui vient d'en achever la restauration complète. © coll. Yffig Pleybert

par Yffig Pleybert - Le nouveau des bateaux traditionnels a ressuscité un vieux métier qu'Yffig Pleybert a appris sur le tas, notamment auprès des derniers pêcheurs du temps à la voile. 

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes abonné(e) ?Connectez vous pour lire nos articles et accéder à vos avantages. Se connecter

Vous n'êtes pas abonné(e) ?Créez un compte pour vous abonner à nos revues et lire nos articles S'inscrire

Les derniers articles

Chasse-Marée