Vous bénéficierez de 5% de remise en vous abonnant à la revue.

La malle de Joseph Conrad

105415

Dario Pontuale 

Avant de devenir l’un des plus grands romanciers du XXe siècle, Conrad a été officier de marine. Cette biographie retrace sa première carrière, ses navires, ses voyages, ses rencontres et ses aventures.

En savoir plus

Biographie de J. Conrad

Cet ouvrage détaillé s’appuyant sur un minutieux travail de recherche, fait honneur à la mémoire de Joseph Conrad. Ce livre raconte les aventures maritimes de l’un des plus grands écrivains de tous les temps pour comprendre comment elles inspirèrent son œuvre littéraire. Ce livre se lit comme un roman. 

De l’officier de marine...

Une caisse en bois, d’un mètre de long, d’environ 50 cm de haut, reposant sur de solides pieds carrés à la base légèrement plus large pour résister au roulis du navire.

Autrefois tout marin digne de ce nom sillonnait les eaux du globe toujours accompagné de ce genre de malle, appelée aussi coffre, où il rangeait ses effets personnels, ses biens, ses souvenirs. Parmi les nombreuses malles ayant résisté aux attaques du temps, il en existe une, alourdie par les années et les objets accumulés ; sur l’un des côtés elle porte des initiales gravées à la pointe d’un couteau : JTKK, et une date : 1894. Les initiales sont l’abréviation du nom du propriétaire : Józef Teodor Konrad Korzeniowski. Officier de marine britannique. 1894 est l’année où ce coffre a été débarqué pour la dernière fois depuis le pont d’un navire : le bateau à vapeur Adowa, qui aurait dû appareiller pour le Québec, emmenant à son bord cet officier d’origine polonaise ; mais il n’a jamais quitté le port, pour des raisons administratives.

... au romancier

Un finale en sourdine, donc, pour un homme en perpétuel mouvement qui, depuis l’adolescence, traverse mers et océans à bord de tout navire qui le prend à bord pour un embarquement, une opportunité, un défi. Vingt ans de vagabondage dans les endroits les plus sauvages et les plus reculé du globe, des Indes occidentales à la Malaisie, et jusque dans le cœur sombre de l’Afrique. Après avoir affronté tempêtes et calmes plats, commerces et tractations, en cette année 1894, Józef Konrad modifie définitivement son nom en Joseph Conrad : le marin quitte la scène et passe le témoin à l’écrivain.

Composition : Livre souple

Format : 14 x 21 cm

Nb de pages : 160 pages

Editeur : Editions Zeraq

La malle de Joseph Conrad

17,00 €

10 Produits

Besoin d'aide ? Contactez-nous au 02 98 92 66 33