Vous bénéficierez de 5% de remise en vous abonnant à la revue.

Charentaises caban

Au XIXème siècle, la charentaise en drap de laine était portée dans des sabots en bois pour un meilleur confort, aujourd’hui ils garderont vos pieds au chaud. Composés en feutre naturelle issu du collage de plusieurs épaisseurs successives de laine tissées à la main ces chaussons sont confortables, doux et chaud, parfait pour vos soirées d’hiver. 

Une fine couche de crêpe vient protéger le dessous et rendre la semelle extérieure imperméable.

Couture d’une charentaise

La particularité de ces charentaises est qu’elles sont cousues à l’envers, sur des machines dédiées qui ont une soixantaine d’années et dont il ne reste que quelques rares modèles au monde. L’empeigne de tissu est découpée de la même manière que le cuir du sabot, puis cousue afin d’en relier les deux bords au niveau du talon. Elle est ensuite retournée et cousue d’une main experte sur la semelle de feutre. Une autre semelle de lame, appelée “première”, vient se superposer au feutre et aux bords de l’empeigne retournée.

L’atelier Rivalin

Fondé en 1925 à Quimper en Bretagne, l’atelier Rivalin est l’un des derniers à créer des charentaises « breton » 100% français. Quatre cents paires de charentaises sont ainsi réalisées chaque jour de façon traditionnelle, soit huit cents pieds.

39,90 €

49 Produits

Besoin d'aide ? Contactez-nous au 02 98 92 66 33