L’Australie au Muséum du Havre

Le Havre, Muséum d’histoire naturelle
Le Havre, Muséum d’histoire naturelle/Cliché L.Lachèvre

À partir du 5 juin, et jusqu’au 21 novembre, au Muséum du Havre, l’exposition Australie-Le Havre, l’intimité d’un lien (1800-1804) fait la part belle à quelque deux cent cinquante dessins du naturaliste Charles-Alexandre Lesueur, effectués lors de l’expédition Baudin, partie du Havre en 1800 pour l’actuelle Australie. Ces carnets ont notamment permis de faire découvrir aux savants européens de l’époque plusieurs centaines d’espèces de poissons qui leur étaient jusqu’alors inconnues (à droite). Des chercheurs du Muséum ont effectué à partir de ces dessins extrêmement précis des études sur l’évolution de cette biodiversité jusqu’à aujourd’hui, après l’arrivée des colons européens. Les résultats de ce travail seront également présentés.

Toujours autour de l’expédition de 1800 et des dessins de Charles-Alexandre Lesueur, le Muséum a choisi des objets contemporains tasmaniens et sud-australiens « élaborés, précisent les organisateurs de l’exposition, par les aînés des communautés, qui se sont appuyés sur les dessins de Charles-Alexandre Lesueur représentant des objets aborigènes, pour retrouver les techniques de fabrication. » Enfin, le Muséum exposera des œuvres d’artistes aborigènes contemporains du mouvement Ghostnets, « filets fantômes », créations en volume élaborées à partir de filets retrouvés sur les plages.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Les derniers articles

Chasse-Marée