« Forty-niners » enfouis à San Francisco

© San Francisco Maritime national historical Park

La ruée vers l’or de 1848 voit les « forty-niners » – c’était le surnom des nouveaux arrivants un siècle et demi avant la création de la série de dériveurs olympiques – débarquer par centaines de milliers à San Francisco. Bon nombre de bateaux, désertés, sont désarmés dans l’anse de Yerba Buena. Certains sont reconvertis, comme le Niantic, échoué et transformé en un fameux saloon. Certains sont aussi volontairement déplacés jusqu’à un emplacement bien choisi du rivage, et coulés par leurs propriétaires dans le but de se faire attribuer la propriété du terrain situé sous l’épave ! L’emprise de la ville recouvrira bientôt l’anse de Yerba Buena et ces multiples vestiges. Le Maritime National Historical Park a dressé une carte étonnante des épaves enfouies sous la ville, dont celle du trois-mâts Rome, coulé en 1852 au pied de Market Street, et dont l’avant est à présent traversé par un tunnel de tramway. •

Les derniers articles

Chasse-Marée

N°298 Réservé aux abonnés

Portfolio : Rêve de voiles

Par Gilles Martin-Raget - Après avoir navigué sur les grands monocoques de course et de croisière – il a notamment participé en... Lire la suite
N°298 Réservé aux abonnés

Journal d’un timonier

par NIKOS KAVVADIAS - Traduit du grec par Françoise Bienfait - Illustré par Gildas Flahault - Nikos Kavvadias embarqua à l’âge de dix-huit... Lire la suite