Catégories

catalogue

Pour donner des idées à vos proches ou tout simplement vous simplifier la vie, créez vos listes de sélection


Comment ça marche ?

Pour ouvrir une liste, vous devez posséder un compte. Si vous êtes déjà client au Chasse-Marée, il vous suffit de vous connecter avec vos identifiants habituels et d’aller dans la rubrique « Ma Sélection » de votre compte. Si vous ne possédez pas encore de compte, la création ne vous prendra que quelques instants.

Je gère mes listes de sélection

Vous pouvez créer autant de listes que vous le souhaitez. Donner un nom à votre nouvelle liste puis enregistrez. Lorsque vous ajoutez un produit à votre sélection depuis la fiche produit, vous pouvez l’attribuer à une de vos listes présentes dans le menu déroulant à gauche.

Je diffuse mes listes de sélection

A la création de votre liste, vous recevez un email du Chasse-Marée contenant un lien menant à votre sélection. Vous souhaitez partager cette liste avec vos proches ? Envoyez leur ce lien et ils pourront consulter votre sélection en un seul clic !

Romans et fiction

La Folie Almayer
loupe

La Folie Almayer

Roman de Joseph Conrad Un jeune Hollandais, marié à la fille d’un pirate, recherche en vain le trésor caché de son beau-père décédé. Ce premier roman traite déjà d’un des thèmes favoris de Conrad : l’homme face à ses chimères. 210...

En savoir plus


103651

Prix
13,95 €

Stock Infos
Available


ombre

Ajouter à ma sélection Infos

Envoyer à un ami

Roman de Joseph Conrad

Un jeune Hollandais, marié à la fille d’un pirate, recherche en vain le trésor caché de son beau-père décédé. Ce premier roman traite déjà d’un des thèmes favoris de Conrad : l’homme face à ses chimères.
210 pages.


« Allons, voilà qui est mieux, Almayer ! dit l'officier en manière d'encouragement. Où allez-vous ? Il n'y a là que des planches. Venez, dit-il en le secouant un peu. Avons-nous besoin de bateaux ?
- Non, répondit Almayer méchamment. Vous avez besoin d'une tombe.
- Quoi ? Vous déraillez de nouveau ! Essayez de dire des paroles sensées.
- Une tombe, rugit Almayer en luttant pour se dégager.
Un trou dans la terre. Ne comprenez-vous pas ? Vous êtes soûl, sans doute ! Lâchez-moi, vous dis-je !’
Il s'arracha de l'étreinte de l'officier et tituba jusqu'aux planches où gisait le cadavre sous son drap blanc ; puis il se retourna vivement et fit face au demi-cercle de visages intrigués. Le soleil baissait rapidement, projetant sur la cour les ombres étirées de la maison et des arbres, mais le jour s'attardait encore sur le fleuve, où voguaient les troncs vers le milieu du courant, noirs et très distincts sous la lumière rouge clair. Les troncs des arbres de la forêt, sur la rive est, se fondaient dans la pénombre, tandis que leurs hautes branches se balançaient doucement dans la lumière déclinante. »

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des avis.