Catégories

> Newsletter

> 1ère visite ?

Numéros 201 à 250

Chasse-Marée N° 243
loupe

Chasse-Marée N° 243

PARU LE 27 JUILLET 2012

  • Embla, un færing sur la Loire
  • Les chasseurs de...

En savoir plus


020243

Prix
5,00 €

Stock Infos
Available


ombre

Envoyer à un ami

Chasse-Marée N° 243 - PARU LE 27 JUILLET 2012


Feuilletez quelques pages de ce numéro >

Les compléments web >

SOMMAIRE

  • Embla, un færing sur la Loire
    par Erwan Crouan
    Construite à l’abbaye de Daoulas, en rade de Brest, une réplique du færing mis au jour dans la tombe royale de Gokstad, en Norvège, participe aujourd’hui à des reconstitutions historiques.

  • Les chasseurs de Tchoukotka
    par Andrey Shapran
    Le photographe russe Andrey Shapran nous entraîne dans la baie de Mechigmensky, en mer de Béring, où les Tchouktches survivent en chassant les baleines, morses et autres mammifères marins.

  • La longue histoire des phares de l’île de Ré
    par Yves Gaubert
    Les deux tours des Baleines, à la pointe Nord-Ouest de l’île de Ré, sont, avec Chassiron sur l’île d’Oléron, les phares les plus visités de l’Hexagone. L’Administration en a confié la gestion à une société privée.

  • Jeune Ariane et son patron banquier
    par Xavier Gavaud
    Professeur de finance à Paris, armateur au Croisic : quand viennent les beaux jours Christophe Le Picard troque son attaché-case contre un sac de marin pour embarquer des passagers sur son cotre Jeune Ariane.

  • Un chapitre d’Ouragan aux Bermudes, récit de Farley Mowat, illustré par Vivi Navarro
    relatant les mésaventures du Liberty-ship Leicester et du remorqueur qui l’a sauvé… avant de le perdre.

  • Patrick Schnepp, bouillant conservateur
    par Sandrine Pierrefeu
    À la barre du musée maritime de La Rochelle depuis sa création, en 1987, Patrick Schnepp est un conservateur atypique qui a su créer, contre vents et marées, l’un des grands pôles du patrimoine maritime français.

  • Lujo, le Stradivarius des canoës canadiens
    par Patrick Bigand
    Comment un esthète en quête d’une embarcation pour pêcher à la mouche sur un lac du Finistère déniche sur Internet un chef-d’oeuvre d’ébénisterie et s’emploie à le restaurer dans les règles de l’art.

  • Construction : Les assemblages
    Mi-bois, tenon et mortaise, trait-de-Jupiter ou queue-d'aronde, le mode d'assemblage des pièces structurelles d'un bateau dépend essentiellement des contraintes exercées sur les matériaux.

  • Plan de modélisme : Bateau-pilote de Marseille
    Au XIXe siècle, ces voiliers sont semblables aux autres embarcations de pêche de la côte provençale, en l’occurence ici un mourre-de-pouar, type de bateau ainsi nommé en raison de son étrave à guibre prolongée par un éperon qui évoque le groin du cochon. Ces bateaux avaient la réputation de très bien tenir la mer, avec une bonne marche, surtout au plus près à environ 55 degrés du vent. (Voir la fiche détaillée du plan de modélisme)

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des avis.