Catégories

> Newsletter

> 1ère visite ?

Numéros 151 à 200

Chasse-Marée N° 155
loupe

Chasse-Marée N° 155

Douarnenez 2002
Le musée océanographique de Monaco
Les marins de chez Bordes dans la guerre (1914-1918)
Les clippers de Seine
Margot, la renaissance d'un clipper
Les fêtes maritimes de l'été

En savoir plus


020155

Prix
5,00 €

Stock Infos
Available


ombre

Envoyer à un ami

 

  • Douarnenez 2002
    Cette année, les Néerlandais étaient à l'honneur à Douarnenez où ils ont su recréer au Rosmeur l'atmosphère d'un quartier d'Amsterdam. C'était aussi l'anniversaire du Chasse-Marée, célébré par une exposition et des conférences à bord du Sedov. C'était enfin la baptême de la "barque ailée", réplique de celle conçue par Jean-Marie Le Bris.
  • Le musée océanographique de Monaco
    Quand les têtes couronnées de son temps naviguent pour leur seul bon plaisir, Albert Ier met sa passion de la mer au service de la science. Ses yachts, conçus pour la recherche, effectuent nombre de campagnes en Atlantique et en Méditerranée, dont les résultats sont mis à la disposition des savants du monde entier, et dont les produits sont présentés dans le musée océanographique qu’il fait construire sur le Rocher.
  • Les marins de chez Bordes dans la guerre (1914-1918)
    En 1914, la compagnie Bordes exploite 45 voiliers, principalement armés au transport du nitrate chilien — un produit sensible puisqu’il entre dans la composition des explosifs. A l’issue du conflit, 23 bâtiments manquent à l’appel, victimes des sous-marins allemands. Cette période douloureuse nous est contée par les auteurs du livre Cap-horniers français, mémoires de marins des voiliers de l’armement Bordes.
  • Les clippers de Seine (1847-1887)
    Apparus avec l’importation de la dérive pivotante en 1847, mais fort mal connus jusqu’ici, les “clippers de Seine” ont pourtant illustré 40 années de l’histoire de la plaisance française avant de connaître la défaite face aux quillards à déplacement léger. Fortement influencés par les dériveurs américains, ces “clippers” vont progressivement s’orienter vers un type français de voilier de rivière, particulièrement large et toilé.
  • Margot, la renaissance d'un clipper
    Construite aux Ateliers de l’Enfer en 1994, Margot est la reconstitution d’un clipper de Seine des années 1870. Remisé à l’issue d’une première saison de navigation, le petit yacht surtoilé attendra trois ans avant de trouver un propriétaire, subjugué par ses formes de carène racées, d’allure presque moderne. Désormais basée à Nantes, Margot navigue chaque été, procurant de fortes sensations à son équipage, même si cette unité ne prétend pas être en tous points fidèle à son original.
  • Les fêtes maritimes de l'été
    Quelques événements, parmi d’autres, qui ont marqué l’été 2002. L’escale brestoise de la Cutty Sark, la course des grands voiliers. L’Atlantic Challenge, épreuve internationale des yoles 1796, à Rockland (USA). Blious Brai, le rendez-vous camarétois des bateaux issus des chantiers locaux. Les Voiles d’amour du Croisic et le retour de Babar après son tour du monde. Sète-Méditerranée, la rencontre des voiles latines.

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des avis.