Catégories

Pour donner des idées à vos proches ou tout simplement vous simplifier la vie, créez vos listes de sélection


Comment ça marche ?

Pour ouvrir une liste, vous devez posséder un compte. Si vous êtes déjà client au Chasse-Marée, il vous suffit de vous connecter avec vos identifiants habituels et d’aller dans la rubrique « Ma Sélection » de votre compte. Si vous ne possédez pas encore de compte, la création ne vous prendra que quelques instants.

Je gère mes listes de sélection

Vous pouvez créer autant de listes que vous le souhaitez. Donner un nom à votre nouvelle liste puis enregistrez. Lorsque vous ajoutez un produit à votre sélection depuis la fiche produit, vous pouvez l’attribuer à une de vos listes présentes dans le menu déroulant à gauche.

Je diffuse mes listes de sélection

A la création de votre liste, vous recevez un email du Chasse-Marée contenant un lien menant à votre sélection. Vous souhaitez partager cette liste avec vos proches ? Envoyez leur ce lien et ils pourront consulter votre sélection en un seul clic !

> Newsletter

> 1ère visite ?

Numéros 101 à150

Chasse-Marée N° 149
loupe

Chasse-Marée N° 149

Une nouvelle robe en cuivre pour la Belle Poule
Le doublage en cuivre des terre-neuviers à Saint-Malo
Nan, un cotre Fife pour remonter le temps
Pilotes et sauveteurs de Calais
La mattanza, capture du thon...

En savoir plus


020149

Prix
5,00 €

Stock Infos
Available


ombre

Ajouter à ma sélection Infos

Envoyer à un ami

 

  • Une nouvelle robe en cuivre pour la Belle Poule
  • Le doublage en cuivre des terre-neuviers à Saint-Malo
    Le doublage en cuivre des carènes était l’une des spécialités des calfats malouins. Jean Le Bot a recueilli le témoignage du constructeur Louis Lemarchand, qui lui a montré, à l’aide d’une maquette, la manière dont on habillait les œuvres vives des terre-neuviers. De son côté, Thierry Babey a assisté au doublage de la Belle Poule à l’arsenal de Brest.
  • Nan, un cotre Fife pour remonter le temps
    En surfant sur la Toile, Philippe Menhinick a retrouvé le yacht de son grand-père. Une enquête révélera qu’il s’agit d’un cotre lancé par William Fife en 1897. Il n’en fallait pas davantage pour que le petit-fils décide de l’acheter et de le remettre dans son état d’origine ; une entreprise à laquelle les deux auteurs de cet article seront intimement mêlés.
  • Les pilotes sauveteurs de Calais
    Au temps de la voile, l’accès au port de Calais était si dangereux que nombre de navires y faisaient naufrage en voulant s’y abriter. Aussi, avant la mise en place d’un service de sauvetage spécifique, les pilotes étaient-ils souvent amenés à se porter au secours des bâtiments en détresse, l’appât du gain n’étant d’ailleurs pas toujours étranger à ces interventions.
  • La mattanza, capture du thon en Sardaigne
    Chaque année, des bancs de thons venus de l’Atlantique remontent la Méditerranée pour s’y reproduire. Les habitants de l’île de San Pietro, au Sud-Ouest de la Sardaigne, sont parmi les derniers à tenter de les intercepter à l’aide d’un labyrinthe de filets calés depuis la côte. Mais aujourd’hui le poisson se fait plus rare et cette tradition est en voie d’extinction.
  • Le phénomène Drascombe ou l'art de naviguer autrement
    Lassé des aléas du grand large, un plaisancier britannique se retire dans une ferme du Devon et dessine une petite embarcation voile-aviron pour promener sa famille. Alliant simplicité et robustesse, ce canot creux au gréement fractionné a aujourd’hui séduit quelque 5000 adeptes, pères peinards ou aventuriers réunis par un même “esprit Drascombe”.

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des avis.