Catégories

> Newsletter

> 1ère visite ?

Numéros 101 à150

Chasse-Marée N° 148
loupe

Chasse-Marée N° 148

Les chercheurs marins d'outre-mer au temps des pionniers
Les bateliers du port de Malte et leurs dghajses
LaConcorde, un navire nantais de la traite à la piraterie
Une spécialité nantaise : les voiliers de régate...

En savoir plus


020148

Prix
5,00 €

Stock Infos
Available


ombre

Envoyer à un ami

 

  • Les chercheurs marins d'outre-mer au temps des pionniers
    Dès les années 1950, de jeunes océanographes de l’Office de la recherche scientifique et technique outre-mer (ORSTOM) ont intégré les centres implantés dans les principales colonies françaises, pour y mener, à bord de petits bateaux souvent inadaptés à cette mission, des campagnes destinées surtout à mieux connaître les ressources halieutiques.
  • Les bateliers du port de Malte et leurs dghajses
    La baie dentelée de La Valette a généré une importante corporation de passeurs et une flottille de bateaux d’aviron dont le type est devenu emblématique de l’archipel maltais. Cet article retrace l’évolution de la dghajsa, modelée par plusieurs civilisations successives, et le quotidien des bateliers, notamment au temps où ils travaillaient pour la Royal Navy.
  • La Concorde, un navire nantais de la traite à la piraterie
    Edouard Corbière aurait aimé l’histoire de ce négrier qui, le 28 novembre 1717, s’apprêtant à livrer son “bois d’ébène” aux Antilles, se fit capturer par le pirate anglais Barbe-Noire, qui l’arma aussitôt à la course… Et le plus extraordinaire est que des plongeurs ont découvert en Caroline du Nord une épave qui pourrait bien être celle de ce bâtiment !
  • Une spécialité nantaise : les voiliers de régate métalliques
    Durant la seconde moitié du XIX° siècle, la présence de grands chantiers navals et le dynamisme des régatiers locaux ont conduit les Nantais à lancer plusieurs yachts de course en tôle de fer ou d’acier. Trois de ces voiliers — VivianeRigolboche), Vezon et Vétille — existent toujours et sont probablement les doyens de notre flottille de compétition.
  • Pythéas : un grec du IV° siècle avant JC dans les mers nordiques
    L’étude comparée des textes anciens a permis aux auteurs de reconstituer le voyage de cet astronome grec du IV° siècle avant J.-C., parti de Marseille à la découverte de l’Europe septentrionale, jusqu’à la mythique Thulé (Islande). Une occasion pour ce Méditerranéen d’expliquer le phénomène des marées, le Soleil de minuit et la “mer figée” du cercle polaire.

Paru le 18 décembre 2001

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des avis.