Catégories

> Newsletter

> 1ère visite ?

Numéros 101 à150

Chasse-Marée N° 141
loupe

Chasse-Marée N° 141

L'écomusée de Plouguerneau, mémoire des goémoniers pagans
Joseph Hourrière, ou l'art de naviguer à l'ancienne
Aleno de Saint-Aloüarn, un Breton à la découverte de l'Australie
Great Glen Raid : le canal Calédonien...

En savoir plus


020141

Prix
5,00 €

Stock Infos
Available


ombre

Envoyer à un ami

 

  • L'écomusée de Plouguerneau, mémoire des goémoniers pagans
    Sur cette portion déchiquetée du littoral léonard, le goémon a toujours représenté une ressource majeure. Pour conserverla mémoire de cette activité, aujourd’hui mécanisée, les Pagans ont créé un écomusée et lancé un sloup goémonier, de quoiréunir à nouveau marins et paysans sur les grèves, autour de ludiques reconstitutions de cueillette et de brûlage.
  • Joseph Hourrière, ou l'art de naviguer à l'ancienne
    Figure malouine récemment disparue, Joseph Hourrière était l’un des derniers témoins de la voile au long cours. Après un tour du monde sur un quatre-mâts de la flotte Erikson, il effectua toute sa carrière à l’armement Delmas-Vieljeux. Grand collectionneur d’instruments de marine, ce capitaine était passé maître dans l’art de la navigation astronomique.
  • Aleno de Saint-Aloüarn, un Breton à la découverte de l'Australie
    En 1772, lors d’une expédition vers la mythique Terra australis, le capitaine du Gros Ventre, qui a perdu de vue la Fortune de Kerguelen aux abords de l’archipel éponyme, poursuit sa route et découvre la côte occidentale de l’Australie dont il prend possession. 226 ans plus tard, Philippe Godard retrouve les preuves de cette annexion oubliée.
  • Great Glen Raid : le canal Calédonien en voile-aviron
    Après la caniculaire remontée du Douro, voici la frigorifiante traversée de l’Ecosse, une semaine de randonnée entre Atlantique et mer du Nord par la voie des lochs. Trente-quatre embarcations — dont une majorité de “voiliers” — étaient au départ. Mais les contraintes draconiennes de la compétition ont un peu gâché le plaisir des flâneurs.
  • Viola, la belle Ecossaise : un cotre Fife de 1907
    Lancé par William Fife en 1908, ce cotre à corne est ramené d’Angleterre par l’association organisatrice de la Fête du chant de marin, qui pense alors faire de Paimpol un haut lieu de la Belle plaisance. Ce projet ayant capoté, le yacht, partiellement remis en état, est revendu à un particulier vendéen, qui s’entoure des meilleurs spécialistes pour parachever sa restauration.

Paru le 19 mars 2001

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des avis.