Catégories

> Newsletter

> 1ère visite ?

Numéros 101 à150

Chasse-Marée N° 125
loupe

Chasse-Marée N° 125

Les homardiers du Maine : histoire et avenir d’une pêche traditionnelle aux Etats-Unis
Jacques de Thézac (1862-1936), un yachtsman philanthrope
La Grande peste de Marseille en 1720 : la malédiction du Grand...

En savoir plus


020125

Prix
5,00 €

Stock Infos
Available


ombre

Envoyer à un ami

  • Les homardiers du Maine : histoire et avenir d’une pêche traditionnelle aux Etats-Unis
    Véritable fétiche de la côte Est américaine, le homard y est exploité depuis le début du XIXe siècle. Conscients de la fragilité de cette ressource, les pêcheurs-artisans du Maine se sont toujours imposé de limiter leurs prélèvements. Mais aujourd’hui, cette sage gestion est battue en brèche par de grosses sociétés qui menacent de tuer le décapode aux œufs d’or.
  • Jacques de Thézac (1862-1936), un yachtsman philanthrope
    Le fondateur des Abris du marin (CM n°64) et de l’Almanach du marin breton (qui fera l’objet d’un prochain article) était aussi un yachtsman émérite. En reconstituant la carrière de ses différents voiliers, cet article nous révèle que le philanthrope de Sainte-Marine était un marin audacieux, un régatier de talent et même un architecte naval amateur des plus inventifs.
  • La Grande peste de Marseille en 1720 : la malédiction du Grand Saint-Antoine
    Le 25 mai 1720, le Grand Saint-Antoine, une flûte revenant des Echelles du Levant, pénètre en rade de Marseille les cales emplies de balles de coton. Plusieurs hommes de l’équipage sont morts de la peste au cours du voyage, mais les autorités sanitaires n’y ont diagnostiqué qu’une “fièvre maligne”. L’épidémie se répand dans la ville ; elle fera cent mille victimes.
  • La saga des Palynodie de Gaston Defferre
    Un ancien équipier du maire de Marseille brosse le portrait de son skipper à travers l’histoire de ses Palynodie, des yachts signés des plus grands architectes du temps. Puis le Breton Hervé Eliès, dont le Morbic III avait remporté le Fastnet en 1971, relate la restauration à Tréguier de Palynodie II, un plan Stephens de 1961 qui lui rappelle sa fougueuse jeunesse de régatier.
  • A bord du Stir Ven, un bateau pour aller aux îles
    Le plan de François Vivier, sélectionné par le jury du concours “Un bateau pour aller aux îles”, n’est plus virtuel. Pierre-Yves de la Rivière en a fait le fer de lance de son chantier établi à Lanvallay (Côtes-d’Armor). Au cours de ce premier essai à Dinard, le petit sloup houari de randonnée a révélé toutes les qualités nautiques que son dessin laissait augurer.

Paru le 7 juin 1999

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des avis.