Catégories

> Newsletter

> 1ère visite ?

Numéros 101 à150

Chasse-Marée N° 116
loupe

Chasse-Marée N° 116

Pêcheurs des îles Kerkennah
Aristide Ollivier, capitaine terre-neuvas
G. Caillebotte, peintre, yachtsman, architecte naval
Les bateaux de service du bassin d’Arcachon

En savoir plus


020116

Prix
5,00 €

Stock Infos
Available


ombre

Envoyer à un ami

  • Pêcheurs des îles Kerkennah
    Aborder cet archipel tunisien, c’est pénétrer dans l’un des derniers sanctuaires de la voile au travail. Embarquer à bord des felouques pour pêcher le mulet à la nasse, l’éponge au harpon, ou le poulpe à la gargoulette, tandis que la théière fume sur son brasero, c’est découvrir un certain art de vivre en harmonie avec un univers intact.
  • Aristide Ollivier, capitaine terre-neuvas
    Né près de Cancale en 1893, ce fils de cordonnier est sans doute l’un des derniers capitaines de voiliers terre-neuviers. La vie de ce grand marin, qui était aussi peintre et photographe, a pu être reconstituée grâce aux archives laissées à sa famille, qui constituent un irremplaçable témoignage sur la grande pêche morutière au temps des cordiers à voiles.
  • Caillebotte, peintre, yachtsman, architecte naval
    Jeune homme fortuné, Gustave Caillebotte (1848-1894) a pu cultiver ses nombreux talents sans jamais en faire un métier. Ce dilettantisme d’apparence, ajouté à une grande modestie, lui vaudra de rester longtemps dans l’ombre. Mais le voici enfin réhabilité. Relatant sa vie aux multiples facettes, Bernhard Trieb rappelle notamment quel grand artiste il fut et le rôle de premier plan qu’il joua dans l’aventure impressionniste. François Chevalier évoque le yachtsman hors pair et l’architecte naval qui dessina nombre de plans novateurs, dont le fameux 30 m2 Lézard qui a récemment fait l’objet d’une très belle reconstruction. François Casalis enfin raconte la genèse de Roastbeef, autre plan Caillebotte dont l’association Sequana a réalisé une réplique.
  • Les bateaux de service du bassin d’Arcachon
    Baleinières, filadières, pontons, bacs, canots… Dans le monde clos du Bassin, chaque activité génère ses propres embarcations, qu’elles servent au transport des marchandises, des équipages, du matériel ostréicole ou des estivants. Et puis, à force de vivre ensemble, les types se mélangent, plaisance et travail s’influençant mutuellement comme nulle part ailleurs.

    Paru le 29 mai 1998

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des avis.