Catégories

catalogue noel 2016

Guerres du XX° siècle

Porte-Avions de la Seconde Guerre Mondiale en Images
loupe

Porte-Avions de la Seconde Guerre Mondiale en Images

9 € au lieu de 18.25 € ! GAGNEZ 50 %
Cet ouvrage présente les principaux porte-avions de la Seconde Guerre...

En savoir plus


102974

Prix
9,00 €

Stock Infos
Available


ombre

Envoyer à un ami

9 € au lieu de 18.25 € ! GAGNEZ 50 %
Jean Moulin

En 1939, les porte-avions sont souvent considérés comme des navires auxiliaires. En 1945, ils sont devenus le «capital ship» qui règne sur la mer et souvent un peu au delà. Cet ouvrage présente les principaux porte-avions de la Seconde Guerre mondiale, du Furious déjà au combat en 1917 au Midway, mis en service juste après la capitulation japonaise.
Format 26 x 18 cm, broché, 96 pages, environ 40 illustrations.

Listes des porte-avions présentés dans l'onglet "Sommaire", extrait du livre dans l'onglet "Complément".

Listes des porte-avions présentés dans le livre

HMS Argus, britannique de la Royal Navy (1917) HMS Furious, britannique de la Royal Navy (1917)
Hosho, Marine impériale japonaise (1922) HMS Eagle, britannique de la Royal Navy (1924)
HMS Hermes, britannique de la Royal Navy (1924) Akagi, Marine impériale japonaise (1925)
USS Saratoga, américain de l’US Navy (1927) Béarn, Marine nationale française (1928)
HMS Courageous, britannique de la Royal Navy (1928)
Kaga, Marine impériale japonaise (1929) HMS Glorious, britannique de la Royal Navy (1930)
  Ryujo, Marine impériale japonaise (1933)   USS Ranger, américain de l’US Navy (1933)
  Soryu, Marine impériale japonaise (1937)   HMS Ark Royal, britannique de la Royal Navy (1937)
USS Enterprise, américain de l’US Navy (1938)     USS Santee, américain de l’US Navy (1939)
  Hiryu, Marine impériale japonaise (1939) HMS Illustrious, britannique de la Royal Navy (1940)  
   USS Barnes puis HMS Audacity, britannique de la Royal Navy (1941)
  Shōkaku, Marine impériale japonaise (1941) USS Essex, américain de l’US Navy (1942)  
  HMS Attacker, britannique de la Royal Navy (1942) Junyo, Marine impériale japonaise (1942)  
USS Lexington CV-16, américain de l’US Navy (1943)   USS Hornet CV-12, américain de l’US Navy (1943)  
   USS Belleau Wood, américain de l’US Navy (1943), puis Bois Belleau français
   HMS Colossus, britannique de la Royal Navy (1944) puis Arromanches, français
HMS Implacable, britannique de la Royal Navy (1944)   Shinano, Marine impériale japonaise (1944)  
Taihō, Marine impériale japonaise (1944)   Unryū, Marine impériale japonaise (1944)  
  USS Midway, américain de l’US Navy (1945) USS Ticonderoga, américain de l’US Navy (1944)  
  HMS Victorious, britannique de la Royal Navy (1941) HMS Vindex, britannique de la Royal Navy (1943)  
  USS Wake Island, américain de l’US Navy (1943)   USS Wasp, américain de l’US Navy (1936)
USS Yorktown, américain de l’US Navy (1937) Zuihō, Marine impériale japonaise (1940)
  Zuikaku, Marine impériale japonaise (1941)  

 

 102974PorteAvionsSG2-IMG

Argus

Porte-avions léger anglais
Construit par William Beardmore à Dalmuir,
lancé le 2 décembre 1917, démoli à partir de mars 1947

Le paquebot italien Conte Rosso a été mis en chantier en juin 1914. La coque est achetée par les Britanniques et le bâtiment, rebaptisé Argus, est achevé en porte-avions. L’expérience acquise avec le Furious en 1917 conduit à adopter un pont plat, sans îlot. Lors de l’armistice de 1918, les Britanniques préparaient un raid d’avions torpilleurs sur la flotte allemande à partir de l’Argus, juste achevé. Considéré comme un auxiliaire, notamment à cause de sa vitesse, le porte-avions sert surtout pour des essais et l’entraînement. Il est en Méditerranée en 1921 et en Extrême-Orient en 1927 et il est mis en réserve en 1930 puis réarmé pour l’entraînement et des essais en juillet 1938. Il est ainsi à Hyères entre novembre 1939 et juin 1940. Il sert ensuite surtout de transport d’avions mais joue un rôle essentiel en ravitaillant Malte en avions de chasse. La première opération est ainsi réalisée le 2 août 1940, les douze Hurricane lancés atteignant Malte. Le porte-avions recommence l’opération le 17 novembre 1940, le 12 novembre 1941, le 7 mars 1942 et le 19 mai 1942.

L’Argus transporte aussi des avions à Takoradi, à Gibraltar et en Russie et est même incorporé à la Force H, à Gibraltar, début 1942. Il est aussi utilisé pour les entraînements à l'appontage entre juin et août 1941 puis en octobre 1942. Le porte-avions opère au large d’Alger lors du débarquement allié en Afrique du Nord, le 8 novembre 1942 et il est touché par une bombe le 10 novembre 1942 mais reste opérationnel. L’Argus escorte encore des convois entre l’Afrique du Nord et la Grande-Bretagne de décembre 1942 à février 1943 puis sert encore pour l’entraînement d’avril 1943 à août 1944. Il est alors désarmé et mis en réserve à Chatham.


Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Seuls les utilisateurs enregistrés peuvent poster des avis.